English Version Follows Below.
Scroll Down or Click here to view English version immediately.

Jean Paul Riopelle (1923-2002), Cap au nord, 1977, huile sur toile, 200 x 301 cm. Collection Huguette Vachon.
© Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2021). Photo archives Catalogue raisonné de Jean Paul Riopelle

« Les icebergs sont comme des glaçons dans un verre, ils s’imprègnent de toutes les couleurs environnantes. »  

- Jean Paul Riopelle, 1979
(Citation tirée d’une entrevue sur sa fascination pour le Grand Nord)

Les dernières nouvelles de la Fondation Riopelle :

- Entrevue inédite: Yseult Riopelle

- Riopelle au Musée des beaux-arts de Montréal

- Riopelle à l’école: Inspirer la relève

- Harmonium Symphonique: Clin d’oeil à Riopelle

- Nouveau concours à venir!

Yseult Riopelle, éditrice et coauteure du Catalogue raisonné de Jean Paul Riopelle Tome 5 (1972-1979) et fille de Jean Paul Riopelle.

Pour visualiser l’extrait vidéo et lire l’entrevue intégrale, cliquez ici.

Yseult Riopelle : Trois décennies à faire rayonner l’œuvre de son père

Alors que le cinquième volume du Catalogue raisonné de Jean Paul Riopelle est fraîchement sorti des presses, l’équipe de la Fondation Riopelle s’est entretenue avec Yseult Riopelle, fille de l’artiste, éditrice et coauteure, avec son fils Tanguy Riopelle, de cet ouvrage monumental regroupant l’ensemble des œuvres de l’artiste.

Dans cette rare entrevue de fond, Yseult Riopelle revient sur les trente dernières années qu’elle a consacrées à rechercher aux quatre coins du monde les quelque 7000 œuvres produites par Jean Paul Riopelle au cours de sa prolifique carrière artistique.

Elle y aborde notamment ses tout débuts, où elle a appris les rudiments de l’élaboration d’un catalogue raisonné auprès des experts d’Henri Matisse, ainsi que la façon dont elle est venue à prendre en charge la préservation et la mise en valeur de l’œuvre de son père.

Yseult Riopelle y dévoile comment elle procède pour retrouver des œuvres parfois disparues depuis les années 1950. L’entrevue révèle également comment la troisième génération de la famille Riopelle s’implique de plus en plus activement dans les recherches et l’élaboration du Catalogue raisonné, alors que le tome 6 est actuellement en cours de préparation.

Vous y découvrirez des détails fascinants sur la vie et la jeunesse de Jean Paul Riopelle, sur ses diverses sources d’inspiration, sa profonde admiration pour la nature et les cultures autochtones et sur l’évolution de son art dans les années 1970, période couverte par le cinquième tome du Catalogue raisonné. Finalement, nous y abordons la vision ambitieuse de l’artiste pour la Fondation, un projet grandiose dont il rêvait dès les années 1960.

POUR VISUALISER L’EXTRAIT VIDEO ET LIRE L’ENTREVUE INTÉGRALE, CLIQUEZ ICI.

POUR VOUS PROCURER UN EXEMPLAIRE DU CATALOGUE RAISONNÉ DE JEAN PAUL RIOPELLE, CLIQUEZ ICI.

Jean Paul Riopelle (1923-2002), Point de rencontre – Quintette (polyptyque), 1963, huile sur toile, 428 x 564 cm (5 panneaux). Paris, Centre national des arts plastiques. © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2021). Photo MBAM, Jean-François Brière

Point de rencontre entre l’art contemporain et les cultures autochtones

Lancée en grande première en novembre dernier, l’exposition Riopelle : À la rencontre des territoires nordiques et des cultures autochtones est le fruit de plus de 15 années de recherches exhaustives ayant permis d’approfondir les connaissances des experts sur la relation privilégiée qu’entretenait l’artiste avec la nature, mais aussi et surtout les cultures autochtones et la nordicité canadienne.

Actuellement présentée par le Musée des beaux-arts de Montréal en version virtuelle en raison de la pandémie de COVID-19, l’exposition se déplacera ensuite au Audain Art Museum de Whistler, en Colombie-Britannique, puis au Glenbow Museum de Calgary, en Alberta, dans le cadre d’une grande tournée canadienne qui fraiera la voie vers les célébrations du centenaire de Riopelle en 2023. D’autres institutions muséales de renom pourraient éventuellement s’ajouter à cette liste déjà fort prestigieuse.

Véritable point de rencontre entre l’art contemporain et les cultures autochtones, l’exposition explore en profondeur l’influence des Premier Peuples sur l’œuvre de l’artiste. Elle se veut une véritable immersion dans des années de grande évolution, jusqu'à la fin des années 1970. Durant cette période, l’artiste a su transposer dans son art sa profonde admiration des techniques et des traditions artistiques des Premières Nations et des Inuits – des masques de la Côte Ouest, en passant par les icebergs, les vastes paysages enneigés du Grand Nord et la faune qu’il aimait tant admirer lors de ses voyages de chasse et de pêche.

L’exposition, rendue possible grâce à l’appui financier de la Fondation Audain, en collaboration avec la Fondation Riopelle et de prestigieux partenaires, présente de plus certaines nouveautés, dont une œuvre inédite de Riopelle, La Fontaine. Cette sculpture monumentale, faite de plâtre peint et de cordages, fut entreposée pendant des décennies dans l’atelier de Jean Paul Riopelle avant d’être récemment restaurée par une équipe d’experts du MBAM. Le public peut également y admirer, pour la toute première fois au Québec, l’œuvre Point de rencontre, qui effectue un grand retour en sol canadien après avoir été exposée pendant plus de 30 ans à l’Opéra Bastille de Paris.

L’exposition Riopelle : À la rencontre des territoires nordiques et des cultures autochtones, conçue sous la direction des commissaires Andréanne Roy, Jacques Des Rochers et Yseult Riopelle, rassemble au total pas moins de 160 œuvres – dont 110 toiles, sculptures et dessins de Riopelle – ainsi que 150 artéfacts et documents d’archives mettant en lumière toute la richesse des cultures autochtones.

Décrite comme un véritable « bijou » par le journaliste de La Presse Éric Clément, entre autres, l’exposition demeure accessible en ligne, nous offrant ainsi un avant-goût en attendant de pouvoir l’admirer en personne. Le Musée des beaux-arts de Montréal a également produit pour l’occasion un magnifique catalogue, en vente à la boutique du MBAM.

Pour visiter l’exposition virtuelle sur le site web du MBAM, cliquez ici.

Vue de l’exposition Riopelle : à la rencontre des territoires nordiques et des cultures autochtones. Photo MBAM, Denis Farley

Œuvre à l’avant-plan : Jean Paul Riopelle (1923-2002), La Fontaine, vers 1964-1977, plâtre peint, cordage, 400 x 300 x 300 cm. Collection particulière. © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2021).

Riopelle, rue de Lorimier, Montréal, 1943

Cette année-là, Riopelle suit quelques cours à l’École des beaux-arts, puis il s’inscrit à l’École du meuble où il rencontre le professeur Paul-Émile Borduas.

Riopelle à l’école : inspirer la relève

La Fondation Riopelle est très fière de s’associer au Centre de services scolaire de Montréal (CSSDM) et au Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) afin de lancer le nouveau projet Riopelle : Rêverie virtuelle, dont l’objectif est de faire connaître et de démocratiser l’œuvre de Jean Paul Riopelle auprès des élèves montréalais de la 3e année du primaire au premier cycle du secondaire.

Ce projet s'inscrit dans le cadre de l’exposition Riopelle : À la rencontre des territoires nordiques et des cultures autochtones présentée par le MBAM. De janvier à avril 2021, des activités de médiation permettront de mettre en relation, à distance et dans le respect des consignes sanitaires, un médiateur en salle d'exposition et les jeunes à l’école. Des activités complémentaires seront aussi proposées en classe afin d'aborder certains concepts artistiques chers à Riopelle.

Grâce à ce projet, les élèves de six classes montréalaises pourront se plonger dans l’univers de Riopelle et vivre un projet artistique unique sollicitant diverses compétences disciplinaires en arts plastiques. Les activités de prolongement en classe ont été inspirées d’une trousse développée par Yseult Riopelle en 2003 pour l'exposition Mutations de Riopelle en collaboration avec le Centre d'exposition du Vieux-Palais de Saint-Jérôme. Celle-ci fut adaptée par l’équipe des services pédagogiques du CSSDM, sous la direction d’Elyse Mathieu, avec l’appui de l’équipe des programmes éducatifs du MBAM. Ces activités ont été pensées pour être ludiques et sont intimement liées à l’esprit des mouvements surréalistes et automatistes auxquels Jean Paul Riopelle s’est intéressé au cours de sa carrière.

La Fondation Riopelle tient à remercier chaleureusement tous les partenaires impliqués dans cet important projet visant à permettre à la jeune génération de s’imprégner et de s’inspirer du génie artistique de Jean Paul Riopelle.

Les élèves d’une classe de 4e année année de l’école primaire Ludger-Duvernay, dans le quartier Saint-Henri à Montréal, participent à une activité de médiation en compagnie de Dominique Lachance, enseignante spécialiste en arts plastiques, et de Jacinthe Pépin, médiatrice du Musée des beaux-Arts de Montréal, le lundi 25 janvier dernier. Capture d’écran fournie gracieusement par le Centre de services scolaire de Montréal.

Œuvre à l’avant-plan : Grand Duc, 1970, huile sur toile, 242 x 163 cm. Collection particulière. © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2021).

Le Jacob-Chatou, 1954, huile sur toile, 200,6 cm x 300 cm. © Succession Jean Paul Riopelle / SOCAN (2021)

Le saviez-vous? 

C’est une œuvre de Jean Paul Riopelle, Le Jacob-Chatou, qui illustre la pochette du tout nouvel album double Histoires sans paroles – Harmonium Symphonique, lancé en décembre dernier. 

Sous la direction du chef Simon Leclerc, l’Orchestre symphonique de Montréal et le Chœur des jeunes de Laval, avec la participation de Luce Dufault et Kim Richardson, y interprètent en version symphonique le répertoire intégral du légendaire groupe québécois Harmonium. La magie de l’OSM nous transporte ainsi dans l’univers d’Harmonium en donnant une nouvelle vie à ces classiques indémodables et connus de tous les mélomanes québécois.

Il s’agirait, selon Serge Fiori, d’une première musicale pour Riopelle. Chose certaine, il s’agit d’un beau clin d’œil qui permet la rencontre, sur un même album, de deux artistes de renom. 

Riopelle en serait certainement fier!

Pour vous procurer l’album ou en écouter des extraits gratuits, rendez-vous au : www.harmoniumsymphonique.com

Le Catalogue raisonné de Jean Paul Riopelle, tome 5, 1972-1979

Texte de Ray Ellenwood : Masks, the North and New Configurations – Les masques, le Grand Nord et les nouvelles configurations, 2017, suivi de Addendum: The Question of Cultural Appropriation – Addenda: La question de l’appropriation culturelle, mars 2019

Recherche et direction : Yseult Riopelle et Tanguy Riopelle

Français/anglais. Plus de 1300 reproductions – 552 pages. ISBN : 978-2-922623-04-8

Maintenant disponible en vente en ligne : 
www.fondationriopelle.com/catalogueraisonne 

Restez à l’affût!

Face au succès retentissant de notre concours Riopelle en cadeau lancé dans le temps des Fêtes et qui a permis à deux personnes de remporter des exemplaires du livre Jean Paul Riopelle et le mouvement automatiste de François-Marc Gagnon, publié par McGill-Queen’s University Press, l’équipe de la Fondation Riopelle vous prépare un nouveau concours!

Surveillez régulièrement nos réseaux sociaux au cours des prochaines semaines afin de participer et courir la chance de gagner l’un des exemplaires du tout nouveau Tome 5 du Catalogue raisonné de Jean Paul Riopelle, un prix d’une valeur de plus de 300$!

Vous n’êtes pas encore abonné aux plateformes sociales de la Fondation Riopelle? Assurez-vous de nous suivre dès maintenant afin de ne rien manquer à l’avenir :

Facebook
Instagram
Twitter

Jean Paul Riopelle (1923-2002), Cap au nord, 1977, oil on canvas, 200 x 301 cm. Collection of Huguette Vachon.
© Estate of Jean Paul Riopelle / SOCAN (2021). Photo archives Catalogue raisonné de Jean Paul Riopelle

“Icebergs are like ice cubes in a glass, soaking up all the colours around them."  

- Jean Paul Riopelle, 1979
(Quote taken from an interview about his fascination with the Great North)

Latest news from the Riopelle Foundation:

- Exclusive Interview: Yseult Riopelle

- Riopelle at the Montreal Museum of Fine Arts

- Riopelle at School: Inspiring the Next Generation

- Harmonium Symphonique: A Nod to Riopelle

- New Giveaway Coming Up!

Yseult Riopelle, editor and co-author of the Catalogue raisonné de Jean Paul Riopelle Tome 5 (1972-1979) and daughter of Jean Paul Riopelle.

To watch the video and read the complete interview, click here.

Yseult Riopelle: Three Decades Promoting her Father’s Artistic Legacy

With the fifth volume of the Catalogue raisonné de Jean Paul Riopelle freshly off the press, the Riopelle Foundation team interviewed Yseult Riopelle, daughter of the artist, editor and co-author with her son Tanguy Riopelle of this monumental work bringing together all of the artist's oeuvre.

In this rare in-depth interview, Yseult Riopelle looks back at the last thirty years she has spent conducting research around the world to locate the nearly 7000 works of art produced by Jean Paul Riopelle during his prolific career.

She discusses her very beginnings, where she learned the basics of developing a catalogue raisonné from experts of Henri Matisse's oeuvre, as well as how she came to be responsible for the protection of her father's artistic legacy.

Yseult Riopelle reveals how she proceeds to find paintings and drawings, some of which remained untraceable since the 1950’s. This interview also reveals how the third generation of the Riopelle family is increasingly involved in the research and production of the Catalogue raisonné, with volume 6 already in preparation.

You will discover fascinating details on the life and youth of Jean Paul Riopelle, on his various sources of inspiration, his profound admiration for nature and Indigenous cultures and on the evolution of his art in the 1970's, a decade covered by the fifth volume of the Catalogue raisonné. Finally, we discuss the artist's ambitious vision for the Riopelle Foundation, a large-scale project he started dreaming of in the late the 1960’s.

TO VIEW THE VIDEO AND READ THE FULL INTERVIEW, CLICK HERE.

TO PURCHASE A COPY OF THE CATALOGUE RAISONNÉ DE JEAN PAUL RIOPELLE, CLICK HERE.

Jean Paul Riopelle (1923-2002), Point de rencontre – Quintette (polyptych), 1963, oil on canvas, 428 x 564 cm (5 panels). Centre national des arts plastiques, Paris. © Estate of Jean Paul Riopelle / SOCAN (2021). Photo MMFA, Jean-François Brière

Meeting Place for Modern Art and Indigenous Cultures

Premiered last November, the exhibition Riopelle: The Call of Northern Landscapes and Indigenous Cultures is the result of more than 15 years of exhaustive research that allowed experts to deepen their knowledge of the artist’s unique relationship with nature, but also and above all with Indigenous cultures and the Canadian North.

Currently presented by the Montreal Museum of Fine Arts as a virtual experience due to the COVID-19 pandemic, the exhibition will then move to the Audain Art Museum in Whistler, British Columbia, and to the Glenbow Museum in Calgary, Alberta, as part of a major Canadian tour, paving the way for Riopelle's centennial celebrations in 2023. Other renowned museums could eventually be added to this already highly prestigious list.

A true meeting place between contemporary art and Indigenous cultures, the exhibition explores the influence of the First Peoples on the artist's work. It provides a true immersion into a very prolific period for the artist leading to the late 1970's. During these years, Riopelle’s work greatly evolved as he came to transpose into his art his deep admiration for the techniques and artistic traditions of the First Nations and Inuit Peoples - from West Coast masks to the melting icebergs, the vast snowy landscapes of the Great North and the wildlife he so loved to admire during his numerous hunting and fishing trips.

Made possible thanks to the financial support of the Audain Foundation, in collaboration with the Riopelle Foundation and many prestigious partners, the exhibition also features some never-before-seen works of art, including an exclusive presentation of La Fontaine. This monumental sculpture, made of painted plaster and ropes, was stored for decades in Jean Paul Riopelle's studio before being recently restored by a MMFA’s team of experts. For the very first time in Québec, visitors can also admire the grandiose painting Point de rencontre, which is returning to Canada temporarily after more than 30 years at the Opéra Bastille in Paris.

The exhibition Riopelle: The Call of Northern Landscapes and Indigenous Cultures, curated by Andréanne Roy, Jacques Des Rochers and Yseult Riopelle, brings together no less than 160 works of art – including 110 paintings, sculptures and drawings by Riopelle – as well as 150 artefacts and archival documents showcasing and highlighting the richness of Indigenous cultures.

Described as a “ground-breaking show” by The Globe and Mail’s Kate Taylor, amongst many others, the exhibition remains accessible online, until the re-opening of the museum. The Montreal Museum of Fine Arts also published a magnificent catalog for the occasion, on sale at the MMFA’s boutique and bookstore.

To visit the virtual exhibit on the MMFA website, click here.

View of the exhibition Riopelle: The Call of Northern Landscapes and Indigenous Cultures. Photo MMFA, Denis Farley

Forefront sculpture: Jean Paul Riopelle (1923-2002), La Fontaine, about 1964-1977, painted plaster and ropes, 400 x 300 x 300 cm. Private collection. © Estate of Jean Paul Riopelle / SOCAN (2021).

Riopelle, De Lorimier Street, Montreal, 1943

That year, Riopelle took a few classes at the Montreal School of Fine Arts, and then enrolled at the École du meuble where he met Professor Paul-Émile Borduas.

Riopelle at School: Inspiring the Next Generation of Artists

The Riopelle Foundation is proud to join forces with the Centre de services scolaire de Montréal (CSSDM) and the Montreal Museum of Fine Arts (MMFA) to launch the new project Riopelle: Virtual Dreams, which aims at promoting the oeuvre of Jean Paul Riopelle amongst Montreal students from the 3rd grade of elementary school to the first years of high school.

This project is part of the exhibition Riopelle: The Call of Northern Landscapes and Indigenous Cultures presented by MMFA. From January to April 2021, in compliance with public health instructions, mediation activities will virtually put in contact a mediator in the Museum’s showroom with students at school. Complementary activities will also be organized in class to address certain artistic concepts that were dear to Riopelle.

Thanks to this project, the students of six Montreal classes will be able to immerse themselves in the universe of Riopelle and to experience a unique artistic project developing various skills. The complementary activities in the classroom were inspired by an educational module developed by Yseult Riopelle in 2003 for the exhibition Mutations de Riopelle in collaboration with the Centre d’exposition du Vieux-Palais de Saint-Jérôme. It has been adapted by the CSSDM’s educational services team, under the direction of Elyse Mathieu, with the support of the MMFA’s educational programs team. These activities were thought to be playful and are intimately linked to the spirit of the Surrealism and Automatiste Movements which played an important role in Jean Paul Riopelle’s career.

The Riopelle Foundation would like to thank all the partners involved in this important project which will allow the younger generation to learn more and be inspired by the artistic genius of Jean Paul Riopelle.

4th grade students from Ludger-Duvernay Elementary School, in Montreal’s St. Henri neighbourhood, participate in a mediation activity with art teacher Dominique Lachance and MMFA mediator Jacinthe Pépin, on January 25th, 2021. Screen capture provided by the CSSDM.

Artwork on the forefront: Grand Duc,1970, oil on canvas, 242 x 163 cm. Private collection. © Estate of Jean Paul Riopelle / SOCAN (2021).

Le Jacob-Chatou, 1954, oil on canvas, 200,6 cm x 300 cm. © Estate of Jean Paul Riopelle / SOCAN (2021)

Did you know? 

It is a work by Jean Paul Riopelle, Le Jacob-Chatou, that is featured on the cover of the new double album Histoires sans paroles – Harmonium Symphonique, launched last December. 

Under the musical direction of Simon Leclerc, the Montreal Symphony Orchestra (OSM) and the Laval Youth Choir, with the contribution of Luce Dufault and Kim Richardson, perform symphonic versions of legendary Quebec group Harmonium’s greatest hits. The magic of the OSM brings us into the world of Harmonium, giving a new life to these timeless classics well known to all Quebec music lovers.

According to Harmonium’s lead vocalist and guitarist, Serge Fiori, it would be a musical first for Riopelle. One thing is for sure; it’s a great nod that allows for two mythical artists to meet on the same album.

Riopelle would certainly be proud of it!

To purchase this album or listen to free samples, visit harmoniumsymphonic.com/

 

The Catalogue raisonné de Jean Paul Riopelle, volume 5, 1972-1979

Text by Ray Ellenwood : Masks, the North and New Configurations – Les masques, le Grand Nord et les nouvelles configurations, 2017, followed by Addendum: The Question of Cultural Appropriation – Addenda: La question de l’appropriation culturelle, mars 2019

Research and direction by Yseult Riopelle et Tanguy Riopelle

French/English. Over 1300 copies – 552 pages. ISBN : 978-2-922623-04-8

Now available for sale on line:
www.fondationriopelle.com/en/catalogue-raisonne/ 

Stay tuned!

Following the resounding success of our Riopelle as a Gift giveaway launched during the holiday season, which allowed two people to win copies of the book Jean Paul Riopelle and the Automatiste Movement written by François-Marc Gagnon and published by McGill-Queen's University Press, the Riopelle Foundation team is preparing a new giveaway for you!

Keep an eye on our social media platforms over the next few weeks to participate and have a chance to win one of the brand new Volume 5 of the Catalogue raisonné de Jean Paul Riopelle, worth over $300!

Not yet following the Foundation’s social media accounts? Make sure to subscribe now so you do not miss anything in the future:

Facebook
Instagram
Twitter
Joignez-vous à nous via fondationriopelle.com et via nos réseaux sociaux. 
Follow us via riopellefoundation.com and via our social media.
Facebook
Instagram
Twitter

Inscrivez-vous pour recevoir notre infolettre semestrielle.

Pour de plus amples informations, merci de nous joindre via info@fondationriopelle.com.

Register to receive our quarterly newsletter.

For more information, please contact us at info@riopellefoundation.com.

Fondation Riopelle | Riopelle Foundation
CP 39031 CP Saint-Alexandre, Montréal, Québec H3B 0B2

© 2021 Fondation Jean Paul Riopelle
© 2021 Jean Paul Riopelle Foundation